SOPHIE ET FRANCOIS: LE CARNET DE VOYAGES

Accueil
Plan du site
Livre d'or
Voyages
Perso
Hall of Shame
Météo
Liens
Ecrivez-nous


Dernière mise à jour de cette page: 29/12/2013
TRINIDAD


L'île de Trinidad est une ancienne colonie espagnole, puis anglaise, devenue indépendante en 1962. Avec l'île voisine de Tobago, elle constitue l'état de Trinidad et Tobago.

L'économie de Trinidad repose essentiellement sur ses gisements de pétrole, de gaz, mais aussi... de goudron, sous forme de lacs !
Si la langue anglaise ne vous rebute pas, vous pouvez visiter le site officiel de l'Etat de Trinidad et Tobago.


http://www.visittnt.com


L'île de Trinidad, vue par Google.
Située sous le 11ème parallèle, c'est l'île la plus méridionale des Caraïbes.


Panorama à 180 degrés sur Port of Spain, depuis le pont du Grand Princess.
Ah, la vue imprenable sur les containers, et le ballet incessant des camions et des grues: le PA-RA-DIS, on vous dit !


En dessous, un essai de cliché stéreoscopique, assez moyen.
Île de Trinidad.<br>Panorama à 180 degrés sur Port of Spain, depuis le pont du <i>Grand Princess</i>.<br>Ah, la vue imprenable sur les containers, et le ballet incessant des camions et des grues: le PA-RA-DIS, on vous dit !
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour visionner
Notice d'emploi

Pour apprécier ce cliché, il vous faut une visionneuse 3D, comme celle vendue par LOREO.
Île de Trinidad.<br>Le <i>Grand Princess</i>, vu depuis les hauteurs de Port of Spain.<br>Ce cliché a été pris sous une pluie battante: il a fallu pousser <i>Photoshop</i> dans ses derniers retranchements pour obtenir quelque chose d'acceptable.
Cliquez pour agrandir

Le Grand Princess, vu depuis les hauteurs de Port of Spain.
Ce cliché a été pris sous une pluie battante: il a fallu pousser Photoshop dans ses derniers retranchements pour obtenir quelque chose d'acceptable.
Billet de 100 dollars de Trinidad et Tobago (TT$ ou TTD).
Il faut 6 TTD pour obtenir 1 USD (United States dollar).
Notez la plateforme pétrolière sur le verso du billet.
Billet de 100 dollars de Trinidad et Tobago (TT$ ou TTD).<br>Il faut 6 TTD pour obtenir 1 USD (United States dollar).<br>Notez la plateforme pétrolière sur le verso du billet.
Cliquez pour agrandir

Île de Trinidad.<br>Nous nous sommes trouvé une voiture avec chauffeur, un vieil Indien, nommé Samuel Kahn. Il nous a fait faire une visite de la ville, et emmené hors des circuits touristiques classiques, vers le district indien.<br><font size=-1>Contrairement aux apparences, la voiture est très vieille, et très défraîchie. Néanmoins, l'air conditionné fonctionne, et c'est le plus important, dans cette moiteur !</font>
Cliquez pour agrandir

L'ile est très cosmopolite: les Anglais y ont fait venir des Africains et des Indiens (d'Inde !), au XIXème siècle.
Nous nous sommes trouvé une voiture avec chauffeur, un vieil Indien, nommé Samuel Kahn. Il nous a fait faire une visite de la ville, et emmené hors des circuits touristiques classiques, vers le district indien.

Contrairement aux apparences, la voiture est très vieille, et très défraîchie. Néanmoins, l'air conditionné fonctionne, et c'est le plus important, dans cette moiteur !
Il ne faisait pas très beau, on a même eu de la pluie. Mais qu'est-ce qu'il faisait chaud !
Une bonne noix de coco bien fraîche, et ça repart.

Port of Spain, île de Trinidad.<br>Pour chasser la soif, rien de tel qu'une bonne noix de coco, achetée à un vendeur ambulant !
Cliquez pour agrandir

Port of Spain, île de Trinidad.<br>Sophie a eu une petite soif à étancher...
Cliquez pour agrandir

En fait, ce n'est pas vraiment du lait, mais de l'eau de coco, très bonne pour le corps, d'après Sam.
Il doit avoir raison: pas de signe de Tourista en vue !
The President's House.

Port of Spain, île de Trinidad.<br>The President's House.
Cliquez pour agrandir

Une belle villa, dans un quartier résidentiel huppé.

Port of Spain, île de Trinidad.<br>Une belle villa, dans un quartier résidentiel huppé.
Cliquez pour agrandir

Les revenus du pétrole ne profitent pas vraiment à tout le monde...

Port of Spain, île de Trinidad.<br>Les revenus du pétrole ne profitent pas vraiment à tout le monde...
Cliquez pour agrandir

Buildings de Port of Spain.

Île de Trinidad.<br>Buildings de Port of Spain.<br>Notez que les 2 buildings de gauche figurent sur le verso du billet de 100 TTD.<br><font size=-1>Notez aussi que les véhicules circulent à gauche, héritage britannique...</font>
Cliquez pour agrandir


LE TEMPLE BY THE SEA, À WATERLOO


Île de Trinidad, Temple by the Sea.<br>De gauche à droite,<br>Hanuman, le dieu-singe,<br>En partie masqué, avec une tête d'éléphant, Ganesh, dieu de la sagesse,<br>au centre, Vishnou, dieu de la conservation et de la protection,<br>Durga, la déesse mère, assise sur un lion,<br>et enfin Krishna.<br>Au pied de chaque divinité, une corbeille sert à recueillir les offrandes.
Cliquez pour agrandir

Île de Trinidad, Temple by the Sea.<br>Les drapeaux sont placés par des personnes souhaitant honorer un dieu. Il y a un type de drapeau par dieu.
Cliquez pour agrandir




Non loin du temple, se trouvent 4 dalles de béton blanches. Elles servent de support pour les crémations funéraires.

Lors de notre visite, une cérémonie de crémation était sur le point de débuter. Sam, notre guide, nous a suggéré d'y assister, insistant sur le fait que ce serait une bonne expérience pour nous. Le corps du défunt est incinéré à l'air libre. Sophie était anxieuse à l'idée d'y assister. Mais, contrairement à ce que l'on peut lire dans certains forums Internet, lorsque la cérémonie est bien respectée, le corps étant couvert de sucre et de beurre, ça brûle plus rapidement, et il n'y a pas d'odeur désagréable.

Sam avait raison, c'est une bonne expérience, peut-être plus apaisante face à la mort.

Île de Trinidad, Temple by the Sea, à Waterloo.<br>Cérémonie de crémation funéraire.
Cliquez pour agrandir

Île de Trinidad, Temple by the Sea, à Waterloo.<br>Cérémonie de crémation funéraire.
Cliquez pour agrandir

Nous avons assisté à la cérémonie à quelques mètres seulement,
mais nous ne l'avons photographiée qu'un peu plus tard, à 200 mètres, au téléobjectif.


Sur le logiciel GoogleEarth, vous trouverez ce lieu en cliquant sur ce lien ou sur la Terre !

LE TEMPLE D'HANUMAN


A Carapichaima, se trouve le temple d'Hanuman, avec une statue gigantesque (85 pieds, soit 26 mètres de haut) du dieu singe.
C'est la plus grande statue de ce dieu hors du territoire indien.

Carapichaima, île de Trinidad.<br>Statue géante du dieu Hanuman.
Cliquez pour agrandir

Carapichaima, île de Trinidad.<br>Le temple d'Hanuman.
Cliquez pour agrandir

Carapichaima, île de Trinidad.<br>Le temple d'Hanuman.
Cliquez pour agrandir

Carapichaima, île de Trinidad.<br>Le temple d'Hanuman.
Cliquez pour agrandir

Sur le logiciel GoogleEarth, vous trouverez ce lieu en cliquant sur ce lien ou sur la Terre !

Nous avons demandé à Sam s'il s'était déjà rendu en Inde, découvrir ses origines.
Il en aurait bien envie, mais n'en a pas les moyens: too costly...

Apparemment, la politique américaine intéresse les Trinidadiens !
Île de Trinidad.<br>Apparemment, la politique américaine intéresse les Trinidadiens !
Cliquez pour agrandir

Après le départ de Port of Spain, le <i>Grand Princess</i> met le cap à l'ouest.<br>Droit devant, les côtes du Venezuela...
Cliquez pour agrandir

Après le départ de Port of Spain, le Grand Princess met le cap à l'ouest.
Droit devant, les côtes du Venezuela...

Trinidad, c'est aussi la première île accostée par le bagnard Henri Charrière (dit Papillon), lors de sa première évasion du bagne de Saint Laurent du Maroni, en Guyane.

Il débarqua à San Fernando, puis fut hébergé à Port of Spain, à l'Armée du salut. L'île était alors anglaise, et il n'était pas question pour les Anglais de rendre un bagnard à la France, fut-il condamné pour meurtre. Il n'était pas non plus question de le laisser séjourner trop longtemps, avec ses compagnons de cavale. Ils lui ont alors réparé son navire, fourni des cartes et des instruments de navigation, des vivres, et même de l'argent.

Plus fort, et toujours d'après son récit, la marine anglaise fit une céremonie en son honneur, pour son courage à naviguer sur un aussi frêle esquif.

Durant notre visite de Port of Spain, nous nous imaginions Papillon et ses compagnons, arpentant les rues animées...

Affiche du film de Franklin J. Schaffner, avec Steve McQueen et Dustin Hoffman.

Le film ne montre pas les séjours d'Henri Charrière à Trinidad et à Curaçao: lisez donc le livre !

[no_rights] Parcours des deux évasions d'Henri Charrière (dit <i>Papillon</i>).<br>La première passe successivement par Trinidad et par Curaçao.
Cliquez pour agrandir

IMAGE STEREOSCOPIQUE DE PORT OF SPAIN
POWERED BY:
ECRIVEZ
NOUS !
Signez notre
LIVRE D'OR !

Retour en haut de la page